Plan de circulation

Les conditions de circulation dans les villages revues et le projet du Rond-Point de La Joie

Projet de modification de circulation des secteurs : Les Grottes, La Hanne, La Simonière, La Gicquelière, L’Ebaupin, Launay

L'équipe municipale souhaite revoir les conditions de circulation dans différents villages. Des élus sont allés sur le terrain pour se rendre compte de la signalisation puis ont proposé des aménagements à quelques habitants.

Cet avant-projet ci-dessous en téléchargement.

Si vous souhaitez rencontrer un élu ou le service urbanisme pour faire part de vos observations, prenez rendez-vous auprès de l'accueil de la mairie au 02 40 25 40 18.

  • Les Grottes : grottes - circulation
  • La Simonière, La Hanne, La Gicquelière, L'Ebaupin : simonière - circulation
  • Launay : launay - circulation

Le rond-point de La Joie

zoom-plan

Le projet initial du rond-point tardait à voir le jour car il était trop coûteux : aux alentours de 4 millions d'€. Les procédures règlementaires lourdes comme celles environnementales n’ont fait qu’accentuer elles aussi les délais de sa réalisation.

Projet porté par le Département.

Son coût : environ 500 000 € (réalisation financée à 100% par le Département).

Début des travaux prévu en septembre 2016. Fin des travaux prévue au printemps 2017.

Quelques chiffres à savoir sur le carrefour actuel de La Joie

  • 15 000 véhicules y passent quotidiennement
  • C’est un carrefour très dangereux et difficile à franchir (notamment pour les cars scolaires) surtout aux heures de pointe.
  • 95 % des accidents sont dus à des refus de priorité et risques importants de survenance d’accidents graves.
  • Pour l'instant, la route départementale D723 est une frontière difficile à franchir quel que soit l'endroit où l'on veut aller.

Que va nous apporter le rond-point quotidiennement ?

  • La sécurité avant tout.
  • Les riverains situés au nord du carrefour de la Joie pourront se diriger plus facilement vers le centre-bourg. Ce sera un réel avantage pour la commune et les retentissements seront certainement importants pour les habitants du bourg du Cellier. Au niveau du tourisme, ce rond-point améliorera aussi les flux de circulation. Il sera plus facile de récupérer la route de Nantes ou celle d'Ancenis.
  • Et pour la sécurité, un trottoir sera matérialisé, ainsi que des passages piétonniers, et un vrai parking pour le car, avec une aubette, de façon à ce que les enfants puissent descendre sans danger.
  • Les abords de la commune, au niveau de la RD 723, vont être aménagés également.

Un tel projet, engendre des avantages et des inconvénients. Mais la sécurité sera la grande gagnante !  

Les avantages de ce projet alternatif moins coûteux :
  • C’est une solution rapide mais elle ne sera pas cumulative, c’est à dire que l’on ne reviendra pas sur l’ancien projet.
  • Plus besoin de monter un dossier environnemental très lourd. Dans le projet initial, les routes de Saint-Mars et de Ligné devaient toutes les deux être déviées, pour être amenées vers le rond-point. Cela nécessitait des études d'impact sur la faune et la flore, et un budget considérable.
  • Une acquisition foncière plus faible que le premier projet. En effet, la commune devait acquérir plus de terres pour le réaliser. Aujourd'hui, l'acquisition par la commune concerne seulement trois propriétaires, et à peine 1 000 m2 de terrains, qui seront, dans un deuxième temps, cédés au Département. Les compromis de vente ont été signés avec tous les propriétaires.
  • Un aménagement de différents carrefours dangereux tout au long de la RD 723. A moyen terme, un rond-point pourra voir le jour à la Maladrie et le « tourné à gauche » vers Ligné en venant de Nantes sera matérialisé en « dur » comme à la Maladrie actuellement.
Ses limites :
  • La traversée de Beau Soleil ne sera pas une impasse comme prévu dans l’ancien projet : un aménagement plus sécurisé sera réalisé et financé par la Mairie pour surtout réduire la vitesse. Les craintes légitimes des habitants de Beau-Soleil se sont exprimées. Actuellement, la vitesse est un problème récurrent partout. À cet endroit, il y a 800 m de ligne droite, avec beaucoup de maisons. Les habitants pensent, et à juste titre, que ce projet va augmenter le trafic à cet endroit. La Commune va donc mettre en place des aménagements, de type chicanes ou plateaux. Le Département en sera le maître d'œuvre.
  • La voie communale perpendiculaire à la route de la Loire (permettant l’accès à la Babonnière) sera plus fréquentée mais aménagée en conséquence avec des zones de stockage pour favoriser les croisements entre des véhicules de différentes tailles.
  • Les habitants de la Barre Peinte devront emprunter obligatoirement la route de la Loire pour rejoindre le rond-point de la Joie s’ils veulent aller sur Nantes ou sur Ligné. Ils pourront par contre tourner vers Ancenis.

Afin de mener à bien ce projet, la municipalité a mesuré l’importance d’un partenariat fort entre la Commune et le Département et surtout une concertation locale positive et rapide. Pour ce faire 2 réunions ont déjà eu lieu, une le 4 novembre 2015 avec les riverains proches du carrefour et une réunion publique le 6 janvier 2016 où environ 150 personnes se sont déplacées. Lors de la réunion, Jean Charrier, vice-président du Conseil Départemental, en charge de la mobilité, Bruno Lefeuvre, ingénieur principal territorial et chef du service aménagement de la délégation étaient présents pour présenter le projet et son plan, au public.



















Creasit, création site internet Nantes 44